En Quête De Couleur Locale – Pour Manger Et Boire A L’Oeil

mangeretboire-011917Dans les milieux défavorisés d’Haïti, les gens ont l’irrationnelle habitude de s’endetter quand l’un des leurs ferme les yeux. 
Pour commencer, il est important de signaler qu’à part les funérailles qui sont quelquefois excessivement et inutilement onéreuses, il faut coûte que coûte qu’une veillée funèbre soit organisée en l’honneur d’un trépassé. Le plus souvent, compte tenu de l’exiguïté de la maison où vivait le défunt, on peut dire que le fait de le ” veiller” constitue une véritable prouesse. Tout d’abord, il est obligatoire d’emprunter aux voisins une douzaine de chaises que l’on aura bien du mal à placer dans un étroit logement.
Au départ, une dizaine d’invités ( auxquels, par la suite, viendront s’ajouter tous les resquilleurs affamés et assoiffés de la zone ), une dizaine d’invités, dis-je, répondront certainement “présents”, car ils ne sauraient rater cette occasion inespérée de venir se restaurer aux frais des parents éplorés.
Café et thé seront servis à profusion. Le rhum et les boissons gazeuses couleront en abondance dans les verres. Les invités et les “dasomanns” se battront pratiquement pour se régaler goulûment d’une appétissante assiettée de soupe au giraumont, accompagnée de fritures dorées et croustillantes.
Pendant toutes les heures que durera cette veillée inutile, mais inévitable, on chantera à pleins poumons, on priera avec ferveur, on échangera de bonnes blagues, on rira à gorge déployée. Bref, il n’est pas exagéré de penser que l’argent dépensé pour cette réunion inconsidérée, suffirait presque pour le paiement des funérailles du décédé. Mais, que voulez-vous, généralement, la vie des démunis n’est qu’un long tissu d’incohérence. De plus, n’oublions pas que les gens du peuple sont sensibles au qu’en dira-t-on. Ils sont persuadés qu’une mortalité sans veillée pourrait servir de prétexte à bien des palabres. “Pauvre Un Tel, pourrait-on dire, on l’a laissé partir comme un chien, sans même offrir à ses amis une tasse de café ou un verre de kola”. C. D.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s